Get Adobe Flash player
Arabic Belarusian Chinese (Traditional) Czech Danish Dutch English German Greek Hebrew Hindi Italian Japanese Korean Norwegian Polish Portuguese Russian Spanish Swedish Turkish Ukrainian Vietnamese Yiddish

Recherche

La mine

La mine

La mine de fer de Valleroy La mine de Valleroy fut l’une des premières à fermer dans le bassin...

Haltérophilie

Haltérophilie

Haltérophilie                   L’haltérophilie se pratique à la salle Lucien Perrier au gymnase...

  • La mine

    La mine

    Published in Infos

  • Carte d

    Carte d"identité obligatoire pour les élections municipales des 23 et 30 mars 2014

    Published in Infos

  • Haltérophilie

    Haltérophilie

    Published in Infos

Share

L'église du XVIIIème siècle

En 1607 Valleroy ne comptait qu’une chapelle desservie par un vicaire de la cure d’Hatrize. En 1644, un incendie détruit la chapelle, les cloches qui à cette époque  avertissent les habitants en cas de danger et annoncent les étapes de la vie et les fêtes chrétiennes sont détruites. Les habitants attendront pendant 25 années pour entendre de nouveau l’Angélus sonné. Le 12 mai 1680, l’abbé Thiébault curé d’Hatrize bénit la nouvelle cloche de la chapelle, elle a pour parrain M. de Mansberg et Barbe de Bettainvilliers.

En 1728 démolition partielle de la chapelle et pose de la première pierre de la nouvelle église par le Sieur Moyeuvre lieutenant de dragons.

         

Le 9 mars 1763, Charles de Faillonnet demanda,  à l’archidiacre de Metz, le rattachement de la communauté de la Neuville à l’église de Valleroy. Preuve à l’appui, il justifie le bien fondé de sa doléance :  «  Neuf mois sur douze, les habitants ne peuvent assister aux offices à Hatrize empêchés par les rigueurs de l’hiver, les crues des ruisseaux et un chemin en mauvais état. En février, pour conduire deux morts à l’église d’Hatrize, douze chevaux furent nécessaires pour tirer le char. Quel que soit le temps, les nouveau-nés doivent être baptisés à Hatrize.

Le curé exige la présence de la matrone d’Hatrize à la naissance en cas de nécessité ».

En dépit de l’opposition du seigneur d’Immonville et d’Hatrize, le 23 mai 1765, l’évêque de Metz, Monseigneur Louis Joseph de Montmorency-Laval, dispense : « ses habitants d’aller à l’église d’Hatrize qui était la mère église et pourront aller à l’église de Valleroy ».

Le 31 mai 1769, Jean François L’Ecrivain curé d’Hatrize, bénit deux nouvelles cloches. En 1770, les habitants demandent à l’intendant l’autoris

ation  de vendre leur quart de réserve de bois pour payer la fonte des cloches et les réparations de la tour du clocher s’élevant à 2500 livres.

Le village prenant de l’expansion, l’agrandissement de l’église fut bientôt nécessaire. Les travaux sont confiés à François Friquegnon entrepreneur et futur maire de Valleroy, ils durèrent du 13 juillet 1773 au 19 octobre 1774. L’entrepreneur grava la date de 1773 sur le linteau de la nouvelle porte. L’église ainsi agrandie pût accueillir jusqu'à 600 personnes.

En 1783, l’archevêque de Trèves érige le vicariat en cure. Le vicaire Jean Paul Hanne devient le premier curé de Valleroy. 

Le 2 novembre 1789, les députés français ont voté la nationalisation des biens de l'Église. Le 12 juillet 1790, l’Assemblé Nationale adopte la constitution civile du clergé. Le 6 février 1791, J.P. Hanne prête serment  « d'être fidèle à la nation, à la loi et au roi, et de maintenir de tout son pouvoir la constitution », en présence du conseil général de la commune, du commandant de la Garde Nationale. Le 10 mars 1791, le pape Pie VI condamna la Constitution et en avril les jureurs(les ecclésiastiques qui prêtent serment sont appelés jureurs, assermentés).

En février1805, la cloche, fendue depuis plusieurs années, il est décidé de la fondre en deux cloches qui sont bénies le 12 août.

Le dimanche de Pâques 1824, la plus grosse cloche se fêle. La décision de fonte des deux cloches est prise par la municipalité. En septembre 1820, trois cloches les remplacent. Ce ne fut pas une réussite, il y avait dissonance. En 1856, le sonneur constate qu’une cloche est de nouveau fendue, de nouveau les cloches sont fondue et en tirera deux cloches pour l’église et une cloche pour l’école des garçons.

L’année 1895 verra le changement de six baies, remplacées par  « des fenêtres vitrées et coloriées munies de grillage de fer galvanisé ».

En 1904, le sol de l’église est carrelé par la municipalité. Le 10 juin 1905, le clocher est touché par la foudre, tous les dégâts seront pris en charge par l’assurance que la municipalité avait souscrit  quelques années plus tôt.

Le 19 août 1914, deux violentes détonations causé par l’explosion de la poudrière de Briey, cassent plusieurs vitraux. A partir de mai 1915, les aumôniers de l’armée allemande assurent les offices catholique et protestant dans l’église. Le 10 février 1917, l’occupant descend les cloches de l’église pour en faire du matériel de guerre.

Le 11 novembre 1920, l’abbé Fort inaugure la plaque commémorative des enfants de Valleroy morts pour la France offerte par les paroissiens. En septembre 1921, la municipalité passe un marché pour la fourniture et la pose deux cloches, une en fa de 1000 kg et une en la de 450 kg en remplacement de celles dérobées par l’occupant. Les cloches sont bénies le 26 février 1922.Depuis l’explosion de 1914, l’église est au quatre vents pour la commune et la paroisse la restauration de vitraux est primordiale, celle-ci est confié à M. Janin peintre-verrier. Les nouveaux vitraux sont posés en février 1922.

L’abbé Jean Fiegel fut le dernier curé résidant dans la paroisse. Arrivé en 1979, ses fonctions religieuses lui imposait de nombreuses absence hors de la paroisse. Il quitta la commune le 1er septembre 1998. L’évêché à rattaché la paroisse aux communes d’Auboué, Harize, Joeuf, Moineville, Moutiers à un secteur pastoral établi à Homécourt. En 2002, une paroisse unique rassemble les église du secteur sous le terme Saint Luc du Val de d’Orne.

En 1981, le coq patriarche usé par le temps et les intempéries est remplacé. 1982, verra  la totalité de l’intérieur de l’église repeinte par un employé communal. 2009 sera l’année de la réfection de l’intérieur de l’église.

Share

www.valleroy54.fr

Copyright © 2012. Tous droits réservés.